Comment se préparer à une compétition ?


Ca y es c’est le retour sur les terrains de concours, la saison 2016/2017 est lancée ! Le mois de septembre rime avec reprise de boulot et des concours. Notre chère monture revient du pré avec le ventre bien rond et autres détails qui nous disent : ”bon ok, y’a du travail ...” Après quelques semaines de galères à affiner son ventre et lui réactiver ses connaissances, vous voilà prêts à retourner fouler les pistes de concours. Voici donc un petit rappel concernant ce qu’il faut penser pour les concours. 

La semaine avant la compet’

  • Faire un check up de tes affaires : L’une des choses que je fais en priorité avant une compétition c’est de vérifier mon matériel. Je vérifie que rien n’est cassé, abîmé pour changer si j’ai du rechange ou aller en acheter si besoin. Une rêne qui casse ça arrive pas qu’aux autres ...
  • Nettoyer les dites affaires : Étape qui va de paire avec le chek up complet. On passe les textiles à la machine s’ils sont sales, on fait ses cuirs pour qu’ils brillent. Petite astuce : personnellement je nettoie toujours mes affaires de concours dans la semaine qui suit un concours comme ça elles sont déjà prêtes pour le concours suivant ;)
  • Préparer mentalement ton poney : Certains chevaux sont très susceptibles aux changements d’humeurs de leur cavaliers ou changement de lieux. Gamin fait parti de ce type de cheval qui se stresse beaucoup si je me stresse ou s’exciter pour de nouvelle chose. Ma solution c'est de faire plusieurs petites choses : gérer mon propre stress/excitation, lui montrer le van, le faire monter dedans dans la semaine et lui donner un calmant naturelle (BeCool, Arnica 30CH, Magnésium Plus…)
  • Planifier le travail de ton poney : Une semaine de concours, ça doit être plus cool et sympa pour préparer le cheval à l’effort. De mon côté, je n’hésite pas à mettre sur papier ou encore dans l’application EquiMGR mes séances pour voir si cela convient. Généralement mon planning de semaine ressemble à ceci : 
  • Te préparer mentalement : Pour ne pas stresser, je me prépare toujours au concours psychologiquement. En faisant toutes les autres étapes et être sereine le jour du concours.

La veille de la compet’


  • Préparer ton équipement : Et là c’est le moment où tu dégaine ta petite check list !! Si jamais tu n’en a pas je suis gentille, je te prête la mienne que tu peux modifier un peu en fonction de ton matériel car la mienne est adaptée à Gamin ;) 
  • Penser à toutes les éventualités : Bon ça va avec ta check list, dans mon cas c’est la dernière partie de celle-ci. Elle encadre tout ce que je peux emmener en cas de problème avec Gamin ou même moi toute seule.
  • Enlever le “gaz” en trop  : Ou votre séance la veille de concours. L’idéal est de juste enlever le surplus d’énergie de votre cheval avec une séance toute simple avec des assouplissements pour préparer son corps à l’effort et une petite balade pour finir et faire du bien au moral. L’idéal n’est plus de travailler votre cheval pour le concours mais l’échauffer physiquement et mentalement.
  • Faire briller ton poney : Autant dire qu’il va falloir frotter ! Je sais pas vous mais personnellement j’aime avoir un cheval hyper propre pour mes compétitions. Je fais un bon pansage avec un shampoing sec/détachant ou une douche si le temps le permet. On lustre la robe, on graisse les sabots, une petite chemise pour la nuit et le tour est joué.
  • Rendre poney le plus beau : Bien sûr je parle de touuuute la partie piontage, nattage du cheval ! Désormais il existe une multitude de manière de natter son cheval. Les jours de concours, mon cheval est limite mieux coiffé que moi :p Les petites astuces pour faire tenir tout ça : le collant que l’on met par dessus, l’eau sucrée pour faire un effet laque ou encore l’élastique sur le peigne pour garder la même mesure de pion.
  • S’accorder des moments de détente : Mettre son vernis fétiche (bleu roi pour moi pour un complet), regarder sa série préférée, lire un livre, faire un gâteau … Bref tout ce qui vous relaxe et vous repose après avoir préparé tout le reste.
  • Organiser son temps du lendemain : Quasiment tous les portables ont l’application “Notes” alors autant s’en servir. Dedans je mets mes horaires de reco, de passage, de remise des prix après j’y mets l’heure approximative de l’embarquement le matin avec une petite fourchette de temps en cas de cheval pas réveillé qui ne veut pas monter. Petite astuce : je télécharge aussi sur la FFE mon règlement d’épreuve et ma reprise de dressage sur mon téléphone comme ça en cas de besoin j’ai tout sur moi, même en cas de problème de connexion internet ;) 

Le jour J

  • Prendre son temps : Se lever tranquillement, prendre le temps de bien petit déjeuner, se détendre sous la douche et se préparer tranquillement pour ne pas être stresser et se dépêcher, ce qui entraînera des oublis ...
  • Laisser du temps à poney : Si vous aussi vous avez besoin d’un certain temps pour vous réveiller, votre poney aussi ! Il doit manger plus d’une heure avant l’embarquement dans l’idéal pour avoir digéré un minimum et diminuer le risque de colique. 
  • Le faire bien voyager : Mettre son filet à foin, du copeau au sol éventuellement. Installer ses protections de transport, le faire bien marcher, le faire monter et bien l’attacher. A l’arrivée, bien le faire marcher pour enlever les raideurs du transport.
  • Lui montrer le décor : Autant que vous pouvez pour le rassurer et prévenir d’éventuelle peur ou démon invisible à l’oeil humain. Et en plus, vous le ferez marcher après le transport donc tout bénéf’.
  • Et profiter ! On le dit jamais assez mais la compétition c’est le moment de s’éclater, d’encourager les copains, de faire le point sur votre évolution de couple équestre … Bref amusez vous !


You May Also Like

0 commentaires