Rechercher
  • Carnet d'une Cavalière

Hiver : couverture ? soins ? exercices spécifiques ?

Le bout des doigts gelé, les paysages blanchis par le froid, des températures glaciales, aucun doute l'hiver arrive à pas feutrés. J'ai rangé les bonnets anti-mouche, les couvertures d'été et légère pour ressortir les couvre-reins, les polaires, les couvertures chaudes de pré avec couvre cou. La boîte de pansage subit également une valse des produits : shampoings anti-mouche aussi, huile pour sabots sont retournés dans le placard et shampoings sec, détachant, traitement contre la pourriture de fourchette dans la boîte. Et je ne vous parle pas de ma propre penderie ... 


Je vous propose de revenir sur quelques questions importantes dans cette période qui, il faut le dire, nous donne un envie de rester dans notre lit bien au chaud devant les films de Noël avec un chocolat chaud et des p'tites guimauves dedans, et non d'être dans la carrière, le nez qui coule et un cheval foufou avec le froid qui lui pique le fessier.


Quel hébergement pour poney ?

La première chose qu'il faut choisir pour notre équidé c'est sa maison ! En box intégrale ? Pré intégral ? Ou situation mixte ? Personnellement, je pense que ce choix se fait en fonction de plusieurs variables. Tout d'abord les capacités financières du propriétaire car il faut le dire, selon les différentes de structure, le prix est plus ou moins élevé. En général, il est plus cher d'avoir un cheval au box intégral ou box avec des sorties paddock. La deuxième variable et la plus importante est bien sûr votre cheval. Tout les chevaux ne sont pas fait pour être en pré ou en box tout l'hiver. Certains chevaux sont mieux dehors et d'autres dedans même s'ils sont tous fait pour vivre dehors en troupeau, certains supportent mal le froid et les intempéries comme les vieux chevaux ou les chevaux fragiles et frileux.


Personnellement, j'ai opté pour une solution mixte. Mes chevaux sont en paddock terre avec un grand box ou stabulation pour tout les trois mais mon box est fermé intégralement avec juste un passage de 3m pour qu'ils puissent sortir. Ils sont donc libre d'aller dehors ou dedans en fonction de leurs envies. Comme mes trois loulous ont chacun leur spécificité : Enzo est désormais un papy, Gamin est très frileux, ne possède quasiment pas de poil et devient plus âgé et Nickel est très rustique.


Petite astuce, si votre cheval est en pré avec un abri que vous paillez, ne curez pas tout le temps, laissez le environ deux semaines. Pourquoi ? Tout simplement parce que le "gâteau" qui se forme en dessous de la paille propre que vous remettez tout les jours, dégage de la chaleur et permet aux chevaux d'avoir une sorte de "chauffage".


Quelle couverture pour poney ?

Chose qui est souvent au coeur de débat ! Combien de fois m'a-t-on demandé pourquoi je couvrais mes chevaux de tel ou tel manière et pourquoi je ne les laissait pas sans rien, d'ailleurs j'y ai répondu en détails sur cet article. La couverture n'est pas là pour faire joli ou comme les autres. Si vous couvrez votre cheval c'est qu'il en a besoin, un besoin qui peut évoluer au fil du temps en vieillissant, un cheval n'a plus les mêmes besoins, capacités de se tenir au chaud.


Il existe tellement de sortes de couvertures différentes (box, pré, séchante, nid d'abeille ...) sans oublier les différents grammages ( 0gr, 100gr, 200gr jusqu'à 500gr parfois) pour correspondre aux attentes des propriétaires et de leurs chevaux. Les critères pour choisir une couverture à votre cheval sont les suivants : l'âge, la santé, tondu ou non, beaucoup de poils ou non, températures, conditions de vie du cheval, frileux ou rustique, race, passé du cheval. Tout cela doit être pris en compte. Chacun de mes chevaux n'ont pas les même couvertures au même moment car ils n'ont pas les mêmes besoins via les critères ci dessus. Si vous voulez savoir si votre cheval à froid, vous pouvez passer votre main sous sa couverture mais le mieux reste de toucher la base de ses oreilles, si elles sont tièdes votre cheval à chaud, si elles sont froides, votre cheval à besoin d'une couverture ou d'une plus chaude.



Quelle alimentation pour poney ?

L'alimentation de votre cheval, de manière générale, doit être calculé selon sa morphologie, sa race (sanguin ou sang froid), son âge, sa activité physique et son hébergement. A partir de tout ces détails sur le cheval, il possède des rations alimentaires qui lui sont attribuées. Mais à partir de la période de pousse des poils de votre cheval, son corps lui demande plus d'effort qu'habituellement et le froid le pousse à consommer d'avantage d'énergie pour garder une température physique. Votre cheval a des besoins plus importants durant cette période et vous pouvez l'aider soit en mettant en place une alimentation plus riche, plus régulière car un cheval garde sa chaleur en mangeant, soit en donnant des compléments alimentaires pour un besoin ciblé.


Si on récapitulait les différents aliments : Tout d'abord les fourrages : l'herbe (rare en avançant dans l'hiver), le foin, la luzerne qui sont des repas qui le cheval va mastiquer tranquillement et sur toute la journée. Après il y a les aliments types granulés industrielles et céréales : l'orge, l'avoine, le maïs. On trouve également un aliment mélangeant les deux : le mélange fibreux (meilleur pour la digestion et les chevaux fragiles du ventre). Après, il existe tout un tas de compléments et vitamines pour aider le cheval, c'est comme pour nous ! Je prends toujours des compléments les plus naturels possible donc petite préférence pour les marques HiltonHerbs et ESC.


Personnellement, mes chevaux ont deux repas de foin par jour voir trois quand je suis présente le midi, ainsi que deux repas de mélange fibreux. Parfois, durant l'hiver, j'ajoute repas de plus le midi composé exclusivement de maïs floconné et luzerne mélasse qui permet de remettre en "état" s'il perd un peu ou d'aider dans une période particulièrement froide. Niveau cure, j'écoute beaucoup mes chevaux et leurs besoins. Je tourne autour de quelques compléments en hiver : graines de lin et fénugrec de HiltonHerbs, Spiruline de ESC, drainant pour les membres de Gamin de chez Alodis, HerbsPower ou SeniorHorse de chez HiltonHerbs.


Quels soins pour poney ?

Une autre chose qui chose avec la saison, c'est les soins que l'on apporte à nos loulous. Déjà, on oublie la douche, et on dit bonjour au pansage super looooong car la boue a fait son retour ! Je comprendrais jamais pourquoi quand brosse ton cheval des heures et que tu le remet au paddock, il se roule dans la boue. Est-ce que je me roule dans l'herbe en sortant de ma douche moi ? Bref ... on ressort les étrilles métalliques, les magic brush qui nettoie à fond, un stock de lingettes pour se laver les mains une fois qu'on a curé les pieds pleins de boue ... On a tous compris, le temps de pansage sur cette période s'allonge considérablement. 


Il y a aussi ces produits, qu'on a rangé dans le placard depuis mars, avril et qui ressortent aujourd'hui pour s'adapter aux nouveaux besoins de nos compagnons. Le shampoing sec pour les chevaux clairs et hyper cracras. Le talc pour de multiples raisons (sécher les pieds, dégraisser le poil, enlever des tâches ...), un produit pour entretenir les fourchettes de poneys et un onguent hivernal, les baumes pour les petites gerçures de la peau avec le froid, le démêlant pour les queues indomptables et archicracra, vous l'avez compris je pense il y a pleins de produits qui changent. Puis qui dit froid et humidité, dit tout un tas de petites pathologies bien "sympathiques" qui arrivent. Entre autre on peut parler de la gale de boue, de la dermite, les problèmes respiratoires, les coliques ... Il faut donc être prudent et prévoir des solutions au cas où dans votre placard.


On peut aussi parler les soins après à la séance de travail. Le cheval transpire pas mal en hiver qu'il soit tondu ou non, il faut penser à vite le couvrir pour qu'il ne soit pas malade le temps que le poil sèche. On frictionne avec de la paille, un bouchon et on couvre avec une séchante avant de remettre sa couette sur le dos s'il en a une. Il faut aussi le faire marcher car son souffle peut être plus long à revenir avec l'humidité ou le froid très sec.



Quels exercices montés ?

Personnellement, je change quelques petits trucs puisque l'hiver est là pour un travail de fond sur nos chevaux. Je vais plus partir sur du travail de souffle à base de trotting et galoping ainsi que pas mal d'exercice de dressage afin d'accroitre les bases de notre pratique via assouplissements, prises d'équilibre, apprentissages nouveaux. C'est pour mes chevaux une période de travail d'endurance et de souplesse où on revoit toutes les bases même les plus simples. La chose à faire absolument pour son cheval c'est de vraiment bien prendre le temps l'échauffer car il fait froid et le cheval met plus de temps à réchauffer ses muscles, à se mettre en mouvement et c'est encore plus valable pour un cheval au box. Pour cela, il faut bien marcher environ 20 bonnes minutes quand il fait vraiment froid pour permettre une bonne mise en route afin de minimiser le risque de blessure. Le temps de détente doit augmenter d'au moins un quart d'heure en hiver. On peut faire pas mal d'assouplissements avec des incurvations ou contre incurvations, des cercles, des 8 de chiffre, des serpentines, d'abord au pas puis au trot, avec de grandes courbes au début. Puis finir avec un temps de galop où on libère le dos de son cheval en se plaçant en équilibre pour le laisser s'échauffer tranquillement, en demandant à son cheval de s'étirer vers le bas. Après on commence les choses sérieuses et on termine toujours avec un petit temps au trot enlevé, nez au sol.  Et toi, tu t'adaptes comment à cette période ?  


Enjoy your ride !

Julie

Recevez notre newsletter

Nous contacter

© 2020 par TRINQUET Julie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now