Rechercher
  • Carnet d'une Cavalière

La récupération d'une compétition

Ah les concours !! L'adrénaline, le stress, la concentration, la précision mais aussi le plaisir, la complicité et l'envie de bien faire, tant de choses qui attirent les cavaliers à participer à ces manifestations. Mais qui dit concours, dit grande organisation : le matériel du cheval, celui du cavalier, les affaires grooming, celles transport, autant de chose à penser à emmener. Les compétitions c'est préparer son cheval avant la date, le mettre dans son épreuve au moment venu et aussi les soins d'après concours si précieux pour que nos loulous se sentent en pleine forme après de tels efforts :) Dans cette article, je vous propose donc un petit "bilan", si on peut appeler ça comme cela, de ce que j'effectue pour que mes loulous récupèrent au mieux après m'avoir permis de leur prendre leur dimanche de repos pour une compétition. Se sentir chouchouter après le concours, rien de mieux pour eux ! 

A la fin du concours et le soir


Les soins c'est tout de suite après avoir mis pied à terre. Je pense que tout le monde le sais mais j'en ai déjà vu qui faisait l'impasse sur ces soins et se plaindre après que le cheval ne va pas bien. Pour soulager mon cheval dans un premier temps, j'effectue diverses petites choses pour l'aider à la récupération de l'épreuve que nous venons de faire. Voici ma petite liste dans l'ordre dans lequel j'effectue ces tâches.

Je met pieds à terre et dessangler ma selle jusqu'aux premiers trous de chaque côtés. La selle va ainsi masser le dos du cheval et permettre à la circulation sanguine de revenir progressivement. Ensuite, je desserre la muserolle s'il en a une, rien que pour le plaisir de ne plus être contraint. Et en dernier, je fais marcher en main cinq bonnes minutes pour qu'il récupère son souffle tranquillement.

Après avoir desseller, je mets un bon coup de brosse pour lui enlever la poussière et le sable de la carrière mais aussi pour le masser. Selon les conditions, je couvre mon cheval pour éviter les coups de froid. Quelques minutes plus tard, quand la sueur sera sèche, je remet un petit coup de brosse pour pouvoir bien l'éliminer. Si jamais le temps le permet, je douche carrément mon cheval en entier et lui met une petite couverture séchante, sinon je lui douche exclusivement les membres pour que les tendons puissent récupérer. Je le fais boire à petites gorgées et continu en lui faisait une petite beauté (graisse, lustrant ...).

Avant ou après le transport , je mets de l'argile ou du gel pour tendon afin que les membres ne s'engorgent pas et qu'ils soient "soulager" et "rafraîchit". Selon l'intensité des efforts fournis sur la compétition, on peut mettre des bandes de repos au cheval pour une fois de plus soutenir les tendons et les aider dans leur récupération. Une fois arrivée chez vous, laisser votre cheval tranquille, rentrer le dans son box ou sa pâture (histoire qu'il se roule, se détende et raconte aux copains sa journée) et récompenser le dans sa ration (pomme,carotte, miel, infusion...). Pour ma part, je retourne jeté un petit coup d'oeil avant de me coucher pour voir si tous va bien.

La journée du lendemain



Parce que oui, les soins continues sur plusieurs jours pour une bonne récupération de votre cheval, car comme nous, ils ont des courbatures. On dit même qu'un cheval à le contre coup deux jours après soit le mardi, c'est pour cela que mes chevaux ont un début de semaine plutôt cool après une compétition. Ces soins qui me paraissent indispensables pour le bien être de mes chevaux et surtout pour leurs récupérations. Le moral doit être maintenu, les muscles traités avec douceur pour les remettre en mouvement après l'effort de la veille.

L'idéal est de sortir le cheval pendant au paddock toute la journée ou quelques heures en manège s'il pleut trop pour aller dehors. Le matin il faut retirer les bandes de repos et palper les membres pour vérifier d'éventuelles anomalies (chaleur, gonflement ...). Ensuite, je douche les membres pour masser les tendons et enlever s'argile s'il y en a. Si jamais j'ai utilise un gel sur les tendons la veille, j'en remet après avoir bien séché les membres de mon cheval, par contre je ne remet pas d'argile si j'en ai mis la veille. Suite à la douche, je donne un bon coup de brosse pour masser les muscles du cheval, on peut même masser le cheval avec du synthol et nos petites mimines.

En fin de journée, j'aime bien faire une courte séance de longe pour qu'il puisse se dégourdir les pattes et s'étirer vers le bas juste en licol. Je l’emmène dans un pré en jachère et il tout content de voir l'extérieur. La longe me permet ainsi de vérifier les possibles petits bobos pas vu la veille comme une raideur ou une petite boiterie. Ma séance de longe est très courte, je fais trotter au deux mains et galoper quelques tours puis on pars faire une séance de broutage pour le moral et surtout le plaisir.




Le surlendemain, reprise d'activité

Dernier jour de récupération car les courbatures sont encore présentes, certes en plus faibles intensités mais les raideurs musculaires sont encore bien présente. Beaucoup de cavaliers retravaillent leurs chevaux normalement le mardi, pour ma part, je privilégie encore la récupération douce des muscles de mon cheval mais aussi sur le mental. Puis moi aussi j'ai encore quelques courbatures alors comme ça on reprend tranquillement sans trop forcer! 

Cette fois, je fais l'inverse de la veille. Je vais commencer par "travailler" mon cheval le matin si la fac et le boulot me le permettent, sinon on peut aussi faire l'inverse. En général, je pars en extérieur avec le plus simple des équipements : selle, filet, protections. Je fais beaucoup marcher environ 20 bonnes minutes puis je trotte 30 minutes pour évacuer les toxines des muscles, pour finir je galope un peu à chaque main et retourne au pas environ 10 minutes.

Pour les soins, je vais doucher les membres après ce petit "trotting" de récupération, histoire de toujours rafraîchir et soulager les membres. Un bon petit coup de brosse et tout le monde au paddock ou au pré pour le restant de la journée, histoire de marcher et de se faire plaisir au soleil ! Le lendemain, je reprends une activité normale, c'est souvent avec une séance de dressage comprenant des assouplissements et des déplacements latéraux. 

Si vous aussi vous avez vos petits trucs pour chouchouter vos loulous les lendemains de concours n'hésitez pas à les partager ! Bien sûr, chaque cheval est différent donc chaque récupération aussi mais il y a souvent des similitudes. J'espère que mes propos sont clairs et que mon expérience avec mes loulous vous sera utile ! 



Enjoy your ride !

Julie

Recevez notre newsletter

Nous contacter

© 2020 par TRINQUET Julie

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now