Recevez notre newsletter

Nous contacter

© 2020 par TRINQUET Julie

Rechercher
  • Carnet d'une Cavalière

Exercice : le 8 de chiffre et ses variations

Dans notre travail avec Gamin, nous sommes en recherche constante de prise d’équilibre en passant par tout un travail latéral donc la souplesse de ses muscles latéraux est devenue notre quotidien pour l’aider au mieux dans nos exercices. Le top niveau exercice que j’effectue au minimum un fois par semaine voir une fois par séance c’est le 8 de chiffre (car en plus on peut le décliner sous beaucoup de variantes). A la base, cette figure de manège permet travailler plusieurs notions : la conduite, la rectitude, souplesse, l’engagement des postérieurs et l’équilibre. Exercice donc parfait pour nous.


Tout d’abord petite définition du huit de chiffre :

« Le huit de chiffre est une alternance de cercles (entre 10 et 20m) et de changements d’incurvation qui permettent de travailler la souplesse latérale du cheval, l’engagement du postérieur interne, l’équilibre, la réactivité tout en limitant la monotonie du travail. »

Je commence mon exercice après une bonne détente aux deux mains et au trois allures d’environ 15 minutes car mon petit cheval doit être un minimum chaud musculairement pour se plier correctement et sans douleurs. En fonction de l’âge et de la condition physique de votre cheval, il faut adapter le diamètre de votre cercle (de jeunes et vieux chevaux ont privilégies un cercle d’environ 20m et plus petits pour les chevaux en pleine force de l’âge et bien souples).


En fonction de ma recherche du jour, il m’arrive de mettre une paire de rênes allemandes si je veux exclusivement me concentrer sur autre chose que la rectitude comme l’engagement des postérieurs. Mais attention l’objectif final d’un enrênement est d’apprendre au cheval travailler dans le « bon sens » puis d’être retiré, c’est un outil temporaire et non définitif.

Mes exercices types

Comme je l’ai dit plus haut, le huit de chiffre peut être varié de pleins de manières mais personnellement j’utilise six exercices dont trois donnés par mon coach. Dans une séance, je passe un, grand maximum deux exercices sur le huit car c’est un effort assez important à fournir pour le cheval quand l’exercice est correctement effectué. Donc pas plus d’un quart d’heure de travail sur ce type d’atelier. Avant tout exercices, on commence toujours par un huit de chiffre simple dans une allure sans aucune transition, après quelques huit, on peut commencer un exercice. 


Exercice 1

Difficulté : ⭐

Objectif : Souplesse, rectitude, conduite.

Déroulement : Mise en place sur un cercle avec une incurvation et un trot actif. Au bout d'un tour, arrêt, immobilité 5 sec puis départ au trot actif, inversement des aides pour partir sur le second cercle à l'autre main.

Aide de l'incurvation, poignet interne basculé, jambe interne à la sangle, jambe externe en surveillance des hanches. Aide arrêt, tendre le dos, monter légèrement les mains, ne pas durcir le contact.


Exercice 2

Difficulté : ⭐⭐

Objectif : Souplesse, rectitude, engagement.

Déroulement : Mise en place sur un cercle dans une allure choisie avec incurvation. Un cercle en allure allongée, développement de l'amplitude, mains basses, assiette active, nez du cheval légèrement avancé. Changement du pli d'incurvation puis un cercle en allure rassemblée, buste redressé, mains portées, assiette active.  


Exercice 3

Difficulté : ⭐⭐⭐

Objectif : Souplesse, rectitude, conduite.

Déroulement : Comme l'exercice numéro 1 avec le trot et l'arrêt mais plus poussé avec un galop pas galop. Le retour au pas se fait exclusivement avec le dos et des mains soutenues, aucune fermeté dans le contact. Durant les quelques foulées de retour au pas, on inverse les aides du galop pour repartir sur le second cercle. Attention le cheval ne doit pas se coucher sur le cercle.


Exercice 4

Difficulté : ⭐⭐⭐

Objectif : Souplesse, équilibre, engagement, conduite.

Déroulement : Cet exercice vise à mettre le cheval en condition pour l'exercice numéro 5. Le cheval doit conserver la même incurvation sur son huit, il sera donc en incurvation sur un cercle et en contre-incurvation sur le second. Pour la contre-incurvation, on garde la même main basculée (interne devenue externe pour contre-incurver), jambe interne qui tient le cheval. Attention le cheval doit bien engager pour cet exercice, vous devez sentir le cheval s'équilibrer en passe d'un cercle à l'autre notamment lors du passage incurvation vers contre-incurvation.


Exercice 5

Difficulté : ⭐⭐⭐⭐

Objectif : Souplesse, équilibre, engagement, rectitude.

Déroulement : Suite de l'exercice 5, le cheval est contre-incurvé sur un cercle au pas puis en approchant le point de changement du cercle, on envoi les épaules au centre du cercle en conversant la contre incurvation pour produire un déplacement latéral avec une jambe interne reculée qui pousse les hanches, un cavalier qui regarde au centre et emmène les épaules au centre. Quand on sent le cheval compacté et prêt, on demande le galop sur l'autre cercle, soit la main inverse, il suffira de converser l'incurvation, avancer à la sangle la jambe qui demandait le mouvement des hanches, tenir son dos épaules légèrement en arrière, assiette donnant le rythme et maintenir l'engagement.


Exercice 6

Difficulté : ⭐⭐⭐

Objectif : Souplesse, équilibre, engagement, rectitude.

Déroulement : Cet exercice vise a préparer le changement de pied au galop. On place une barre surélevée au centre de notre huit, en passant dessus on inverse les aides du galop en cours pour demander un départ au pied inverse en passant la barre, il est important de bien changer son incurvation pour faciliter la demande. Si l'exercice est trop compliqué, il faut commencer avec quelques foulées de trot avant la barre puis demander le changement.  


Gamin durant l'exercice 5

Fin de séance

Étant un type d'exercice demandant beaucoup d'efforts au cheval, il est important de faire des pauses entre chaque main pour les derniers exercices et à la fin de l'atelier. Pour cela, on met son cheval sur un grand cercle avec en extension d'encolure avec de l'engagement. Le cheval doit absolument s'étirer pour minimiser les courbatures et marcher un bon quart d'heure en balade dans l'idéal, muserolle détachée et sangle légèrement desserrée pour permettre à la circulation sanguine de revenir progressivement ! 


Les points a retenir :

  • la recherche prioritaire sur le plat est l'impulsion et la souplesse de la ligne du dessus.

  • poney doit être agréable à monter sans contraintes, sans combat dans la régularité et la souplesse.

  • toujours travailler de manière symétrique hors demande vétérinaire ou ostéo.

  • soyez précis dans vos demandes et préparez les, si votre cheval bute sur l'exercice c'est parce qu'il ne comprend pas vos demandes donc que vous êtes imprécis.

  • poney doit toujours être dans une attitude juste au travail avec un engagement des postérieurs présent, un contact souple et une tension du dos correcte.

  • la gestion de votre propre équilibre aura des répercussions sur celui de votre cheval donc soyez bien positionné.

Cavalière qui se remet sa veste, poney dessanglé = fin de séance, début de balade.

Enjoy your ride !

Julie

2 commentaires
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now